Rentrée numérique Dakar 2023 : Dr Laure Tall plaide pour une IA inclusive, responsable et capable de produire des solutions durables

Organisée les 12 et 13 septembre 2023 à Dakar par Gaindé 2000, la « Rentrée Numérique » avait pour objectif d’apporter aux acteurs publics, aux acteurs du privé et aux partenaires techniques un cadre d’échanges, de formulation et de mobilisation autour des grands enjeux du numérique.

Dr Laure Tall, directrice de Recherche à l’IPAR a participé à cette rencontre d’échange axée sur le thème « l’intelligence artificielle, les opportunités et menaces sur les économies, les entreprises et la société : quelle attitude adopter ». Prenant part au panel « IA et société » (Comment l’IA façonnera-t-elle nos vies au quotidien ? Quels sont les enjeux sociaux liés à son développement ?), Dr Tall, interpellée sur la signification d’une « meilleure IA », a indiqué qu ‘une meilleure IA est « inclusive », « responsable » et « capable de produire des solutions durables ». Elle a également insisté sur l’importance de la prise en compte du Genre pour une utilisation responsable de l’IA afin de réduire l’écart entre les hommes et les femmes dans le numérique. S’appuyant sur les données de l’ONU qui souligne que la gent féminine représente 2/3 des 796 millions d’illettrés et des 2, 9 milliards de personnes non connectées dont la majorité est de sexe féminin dans le monde, Dr Tall soutient que « cette couche de la population mondiale ne devrait pas être laissée en rade ». Dans la même lancée, elle estime que l’utilisation inclusive et responsable de l’IA permettrait de combler ce fossé et d’apporter des solutions aux différentes inégalités constatées au niveau des segments de la société.

Dans sa communication, la directrice de recherche de l’IPAR n’a pas manqué de souligner l’importance des données car, selon elle, le fossé numérique a des conséquences sur l’utilisation de l’IA perçue comme étant « gourmande en données » ‘’ dont la plupart proviennent d’ailleurs.

En outre, elle a fait remarquer que l’éducation notamment l’accès aux infrastructures, etc., favorisent un meilleur accès à cette nouvelle technologie. « Investir dans l’éducation à l’IA permet sa meilleure utilisation en Afrique » a-t-elle fait savoir. Pour finir, elle appelle à s’attaquer aux défis de l’investissement qui reposent sur une volonté politique des décideurs.

A noter que le panel ‘’IA et société ’’, a regroupé, outre Dr Tall, M. Abdallah Cissé expert numérique, Dr Alex Louis Gabriel Corenthin enseignant chercheur et informaticien, ; Dr Isaac Sissokho, expert en régulation des marchés du numérique en stratégie et développement des Télécommunications, Professeur Sylvain Landry Faye, Professeur titulaire de sociologie et Anthropologie de santé, M. Jérôme Riberio vice PCA institut EuropIA ; M. Amadou Amath Ndiaye, fondateur Oubii digital ; Madame Aissatou Djiba Diallo, Senior fintech Advisor à Ecobank Transnational et Mr Talla Ndiaye Director of just Digital Transformation Program.

Des thématiques telles que ‘’IA et Organisation’’ et ‘’IA et économie’’ ont également été débattu au cours de cette rentrée numérique.

Articles similaires
Désolé, aucun poste connexe n'a été trouvé