Pourquoi nous devons libérer le potentiel des données de manière responsable et inclusive

Par Adedeji Adeniran et Ezra Ihezie

Adedeji Adeniran, directeur de recherche, et Ezra Ihezie, associé de recherche, Centre d’étude des économies de l’Afrique (CSEA) expliquent pourquoi nous devons libérer le potentiel des données de manière responsable et inclusive.

À l’ère numérique d’aujourd’hui, les données sont devenues un atout inestimable, moteur de l’innovation, de la croissance économique et du développement sociétal. L’Afrique, avec sa vaste population et ses paysages diversifiés, recèle un immense potentiel pour exploiter les données afin de transformer divers secteurs. Cependant, pour exploiter efficacement la puissance des données, une gouvernance responsable des données est essentielle. Cet article de blog explore le concept de libération responsable de la valeur des données pour tous, l’évolution des efforts de gouvernance des données en Afrique et le potentiel des bacs à sable pour favoriser le partage transfrontalier de données.

Les données comptent : comment libérer leur potentiel de manière responsable et inclusive

Les données sont souvent appelées métaphoriquement le nouveau pétrole. Faisant allusion à cette comparaison, la gouvernance responsable des données implique le raffinement des données (nouveau pétrole brut) en valeur et en innovations pour la société. Libérer de manière responsable la valeur des données pour tous impliquent la création d’un écosystème de données inclusif qui profite aux individus, aux entreprises, aux gouvernements et à la société. Ce concept souligne l’importance des cadres de gouvernance des données qui donnent la priorité à l’accès équitable, à la protection et à l’utilisation éthique des données. Il met l’accent sur la promotion de la vie privée, de la sécurité, de la transparence et de la responsabilité au sein de ces cadres. En outre, cela nécessite de s’attaquer aux problèmes d’inégalité des données pour garantir que les communautés marginalisées ont accès aux innovations basées sur les données. En créant un tel écosystème, nous favorisons la diversité, la concurrence, l’innovation et la collaboration tout en exploitant les données à des fins positives, tout en reconnaissant et en atténuant les limites et les incertitudes inhérentes aux données.

Lire la suite : https://www.thedatasphere.org/news/responsible-data-governance-unlocking-africas-potential/

Articles similaires
Panel d’experts sur l’intelligence artificielle comme levier de développement en Afrique

L’IPAR a participé, lundi 15 mai 2023 à Saly, à un "panel d’experts sur l'intelligence artificielle comme levier de développement Read more